Panier 0
Panier 0
 
Titre.png
 
 
B-T1.jpg

Décris-nous tes facettes !
-
J'ai 30 ans et je travaille comme chef de projet construction pour une chaîne d'hôtels. Je suis la garante de la qualité, du délai et du budget des nouveaux hôtels, et je coordonne toutes les équipes qui participent à ces gros projets.

Mais je suis aussi une passionnée de kayak polaire / experte en bricolage / agricultrice urbaine / cycliste et yogi !

 
B-Q1.jpg

‘‘Je suis attirée par trop de choses pour ne réaliser qu'un projet à la fois !’’

 
B-T2.jpg

Parle de nous de tes projets
-

Je ne peux pas me satisfaire d'un seul projet à la fois.

J'adore mon boulot, et j'ai beaucoup de chance parce qu'il me nourrit beaucoup, mais il ne remplit pas tous mes intérêts et mes curiosités.

Je suis attirée par trop de choses pour ne réaliser qu'un projet à la fois !

Ce que j'aime et qui me fait avancer, c'est le partage avec les autres.

Par exemple, avec mes sœurs on a lancé une start-up d'agriculture urbaine en parallèle de nos boulots. On fait pousser du safran sur les toits de Paris ! On est toutes les quatre complémentaires, c'est ce qui rend cette expérience si riche ! Et on adore mettre les mains dans la terre, ça équilibre notre vie citadine un peu déracinée...

 
B-Q3.jpg

‘‘J'ai besoin d'être en accord avec ce qui est au plus profond de moi pour prendre mes décisions.’’

 
B-T3.jpg

Quels sont tes boosters pour avancer dans tes projets ?
-

J'ai besoin d'être en accord avec ce qui est au plus profond de moi pour prendre mes décisions. Du coup, je n'ai jamais de regrets…

Pour prendre une décision, je n'écoute que moi. Le plus difficile, c'est de savoir m'écouter vraiment.

Je crois qu'il ne faut pas chercher la bonne décision, la plus rationnelle, mais la décision la meilleure pour soi.


Quelle est ta définition de l'audace ?
-

Faire confiance à son intuition. Quand on le sens, il faut y aller.

Pour mon premier boulot, je n'avais aucune qualification ni aucune expérience. On n'a pas besoin d'avoir tout l'équipement pour démarrer. C'est très enrichissant de sortir de sa zone de confort et de se lancer dans des projets pour lesquels on ne se sent a priori pas capable. Si on a vraiment vraiment envie de réussir, ça peut marcher.

Se mettre en danger, ça fait avancer.

 
B-Q2.jpg

"Je crois beaucoup que tout est possible."

 
B-T4.jpg

Aujourd'hui, quel est ton plus gros challenge ?
-
Mon prochain challenge : passer mon permis moto avant la fin de l'année !

Au milieu de cette effervescence, comment fais-tu pour rester femme ?
-
Dans mon métier au quotidien, la féminité est un sujet sensible car je suis souvent sur des chantiers. C'est un milieu très masculin. Plus je joue de la séduction, plus je perds en crédibilité… Et c'est certainement pas comme ça que j'ai envie de réussir ni de fonder les relations professionnelles.

Pour autant, je ne vais pas déguiser en garçon ! On doit me respecter comme une femme ! C'est une question d'équilibre…

Mais du parfum, j'en porte en toute occasion ! C'est mon refuge qui fait que je me sens moi-même. C'est mon identité. Je m'y raccroche. Il me représente.

 
 
Background-Heliodor.jpg